Comment louer votre bien?

Si vous avez décidé de changer de lieu de résidence, vous pouvez choisir de louer votre bien. De cette façon, vous garantissez un flux de trésorerie chaque mois. Cependant, louer sa maison n’est pas une mince affaire. C’est la raison pour laquelle de nombreuses personnes préfèrent faire appel à une agence de gestion immobilière. Si, en revanche, vous comptez vous en occuper, voici comment procéder.

Utiliser les services d’une agence immobilière

Bien que s’occuper de la location de votre bien puisse vous faire économiser quelques euros, une agence immobilière est plus sûre. Vous gagnerez du temps et de l’énergie. De plus, vous bénéficiez également de nombreux autres avantages. Les missions de l’agence immobilière dépendent des missions confiées par le propriétaire. Il peut notamment intervenir pour la location, pour la recherche de locataires ou pour les deux.

Le loyer

Dans le cadre de la location, il vous accompagne tout au long du processus, prenant en charge toutes les démarches administratives à suivre. Elle écrit et publie une annonce attrayante. Elle participe également à d’autres missions telles que :

– vérification de la solvabilité des locataires potentiels,

– organisation des visites,

– rédaction du bail,

– fourniture des documents nécessaires,

– réalisation de l’état des lieux.

Gestion locative

Dans le cadre de la gestion locative, l’agence immobilière s’occupe elle-même de la location de la gestion locative. Assure le paiement des loyers, gère les travaux d’entretien et de réparation, effectue l’inventaire d’entrée et de sortie. Si nécessaire, révisez également le contrat de location avec le propriétaire ou révisez le contrat de location en cas de modification de la loi applicable. Autrement dit, une agence immobilière vous libère de toutes les formalités administratives et tâches liées à la location de votre bien.

Gestion locative personnelle : les étapes à suivre

Si vous optez pour l’autogestion, vous devrez cependant effectuer certaines tâches.

Améliorez l’état de votre maison

Pour augmenter vos chances de trouver rapidement un locataire pour votre logement, vous devez en faire la promotion. La première chose à faire est de procéder aux différentes réparations nécessaires (plomberie, électricité, chauffage, revêtement mural). Il peut être renouvelé si nécessaire. Pensez également à optimiser votre habitation, par exemple en augmentant les espaces de rangement ou en créant une nouvelle pièce utile. Votre habitation doit également respecter la réglementation relative à l’installation du gaz, de l’électricité et de la ventilation contre les infiltrations d’eau. Dans tous les cas, votre logement doit être confortable et susciter l’envie d’y séjourner.

Réaliser le dossier de diagnostic technique

Avant la signature du bail, le bailleur doit présenter au locataire les pièces justificatives des diagnostics effectués dans le logement. Il s’agit du dossier de diagnostic technique. En effet, il est obligatoire de réaliser l’état des risques naturels et technologiques. Ce diagnostic indique si le logement est situé dans une zone exposée aux risques naturels. Vous devez également réaliser le diagnostic énergétique qui renseigne sur le degré d’isolation thermique du logement. Il en va de même pour les dépenses de chauffage anticipées. Vous devez également effectuer d’autres diagnostics tels que:

– le constat du risque d’exposition au plomb,

– le diagnostic de l’état des installations électriques et gaz intérieures,

– le diagnostic amiante si nécessaire,

– l’état de la pollution acoustique et atmosphérique.

Fixer le montant du loyer

Avant de mettre votre maison en location, vous devez établir un montant de loyer. Dans ce cas, plusieurs solutions s’offrent à vous pour déterminer la quantité idéale. Si votre bien est situé dans une ville soumise à l’encadrement des loyers, alors il doit être conforme à la réglementation en vigueur. Toutefois, cette règle ne s’applique pas lorsque le loyer est sous-évalué ou si des travaux de rénovation ont été effectués.

Pour fixer le bon montant, vous pouvez également vous faire aider par l’Agence départementale d’information sur le logement. Il est notamment possible de rechercher sur les sites d’annonces immobilières les prix proposés pour un même type de bien. Le montant du loyer s’ajoute au montant de la caution. Il s’agit d’une somme exigée à la signature du bail et qui protège le propriétaire en cas de détérioration du logement ou de non-paiement des factures. Son montant correspond généralement à un mois de loyer.

Déposez une annonce attrayante

Une fois que vous avez terminé avec tous ces éléments, vous pouvez maintenant rédiger une annonce. Il vous permettra d’informer le public que vous mettez votre bien en location. Cependant, vous devez le rédiger de manière attrayante en y ajoutant, par exemple, de belles photos de votre propriété. De plus, l’annonce doit inclure certaines informations importantes telles que :

– les caractéristiques du logement,

– la situation,

– le loyer fixe,

– la date à laquelle le bien sera disponible,

– votre adresse.

Surtout, pensez à mettre en avant les atouts du bien, comme la présence d’un jardin, d’un balcon, la proximité d’une gare, d’un aéroport ou d’une plage, la beauté du paysage.

Signer le bail

Une fois que vous avez trouvé le locataire idéal, pensez à signer le bail ainsi que les annexes. Il existe maintenant un contrat type qui contient toutes les clauses pour garantir les intérêts des deux parties. Le contrat de location type définit les différentes parties, les termes du contrat, ainsi que les droits et obligations de chaque partie.

Cependant, avant de signer, veillez à faire un état des lieux du logement. Elle doit se faire en présence du propriétaire et du locataire et faire également l’objet d’un document à joindre au bail. Ainsi, lors de son départ, le locataire pourra constater les dégâts survenus et évaluer ses frais. Une copie du bail doit également être remise au locataire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.